"Ce n'est plus une formation fédérale, c'est une sorte de mauvaise sitcom. C'est Hélène et les garçons", a regretté le président de Défi, François de Smet, mardi matin, sur Bel RTL. Ce dernier s'est dit "consterné" par l'évolution des négociations pour la formation d'une coalition Vivaldi. "On est tous en train de se demander si Georges-Louis va arriver à regagner la confiance de Paul, Conner et les autres. Ça devient ridicule", a précisé le président de Défi. "D'autant plus si vous regardez l'énormité des enjeux. J'aimerais rappeler qu'il y a 40% de l'Horeca qui pense être en faillite virtuelle. Il y a le monde de la nuit qui est en mort clinique. Les chiffres de l'épidémie sont en train de remonter. Et la Belgique doit remettre un plan de relance pour le 15 octobre. C'est le décalage entre ces petits jeux autour de la question de savoir qui va être Premier ministre et la hauteur des enjeux qui va envoyer la classe politique dans un crash", a-t-il ajouté. François De Smet a par ailleurs salué la décision du roi de refuser la démission du duo de préformateurs Egbert lachaert et Conner Rousseau. "Allez maintenant aux élections ne résoudrait rien", a-t-il affirmé. Dans l'émission De Ochtend sur Radio1, l'ancien président du sp.a, Johan Vande Lanotte, avait lui aussi assuré ne pas avoir été surpris par la décision du palais, accordant 48 heures supplémentaires aux négociateurs pour tenter de sauver la Vivaldi. (Belga)