Mircea Lucescu, l'entraîneur du Dynamo Kiev, se méfie du regain de forme de La Gantoise, son adversaire en barrage aller de la Ligue des Champions, mercredi soir. "Les deux victoires ont remis l'équipe sur les rails", a indiqué Lucescu mardi en conférence de presse. Jusqu'à la semaine dernière, le Roumain de 75 ans envisageait un duel avec son compatriote Laszlo Bölöni, mais ce dernier a été licencié par La Gantoise. Depuis la prise de pouvoir de Wim De Decker, La Gantoise a gagné deux fois et semble aller mieux. "La Gantoise est une bonne équipe, qui a vécu une période difficile. Ils ont changé trois fois d'entraîneur. Les dirigeants ont vendu des joueurs importants et ce n'est pas simple pour l'entraîneur de construire une équipe. Ils n'avaient pas bien commencé la saison, mais deux victoires ont remis l'équipe sur les rails", a déclaré Lucescu mardi à la Ghelamco Arena. "Un duel avec Bölöni aurait été beau: comme joueur, je l'ai affronté. Comme entraîneurs, nous étions concurrents. Entre-temps, nous sommes restés amis. C'est un excellent entraîneur, qui a connu le succès partout, même ici en Belgique." Peu d'entraîneurs présentent le palmarès de Lucescu: 33 trophées au plus haut niveau, dont 22 avec le Shakhtar Donetsk, le grand rival de son club actuel. D'ailleurs, quand il a été engagé comme entraîneur du club de la capitale en juillet dernier, des supporters ont demandé aussitôt son départ. Le Roumain a démissionné, mais le président et propriétaire du Dynamo Ihor Surkis l'a persuadé de rester. La mission principale de la saison: atteindre la phase de groupes de la Ligue des Champions pour la première fois en cinq ans. Lucescu connaît parfaitement la C1. Le Roumain affiche 103 rencontres de groupes aux compteurs. Seuls Sir Alex Ferguson, Carlo Ancelotti, Arsène Wenger, José Mourinho et Pep Guardiola ont fait mieux. "J'entraîne depuis cinquante ans", sourit Lucescu en exagérant un peu. "La passion est toujours là. Je suis resté un an à la maison, mais cela ne me convenait pas. La vie est déjà assez courte, et le football peut la prolonger. J'ai besoin de l'adrénaline." Mais avant, le Dynamo doit battre La Gantoise en barrages. "Nous n'allons pas révéler nos secrets ici. Je prépare mon équipe à toutes les situations possibles. Je veux voir de la combativité, imposer notre jeu et ce n'est qu'alors que nous obtiendrons un résultat." (Belga)