La gouverneure de la province d'Anvers, Cathy Berx, plaide pour une limitation des activités extra-scolaires pour les enfants de moins de 13 ans. Face à la diffusion de nouveaux variants du coronavirus, elle estime qu'il serait préférable de suspendre les activités en intérieur pour les jeunes dans sa province. Elle préconise aussi de limiter les entraînements et les compétitions au sein même des clubs. Pour elle, une suspension temporaire des compétitions ne serait d'ailleurs pas "insensée", a-t-elle jugé au micro de la VRT radio lundi matin.Pour l'heure, 14 écoles anversoises sont totalement ou partiellement en quarantaine. Pour sept cas, une contamination au variant britannique a déjà pu être confirmée. Mme Berx assure que la situation dans les écoles est suivie de près. Que la stratégie de testing ait été renforcée pour les écoles est d'ailleurs une bonne chose, a-t-elle salué. Interrogée sur la nécessité d'adopter des mesures plus sévères envers les écoles, la gouverneure ne s'est pas prononcée explicitement. Elle s'inquiète toutefois de l'augmentation du nombre d'infections parmi les élèves de maternelles et de primaires, et parfois avec de fortes charges virales. Elle estime qu'une temporisation devrait être envisagée pour le fondamental également, comme cela a déjà été décidé pour le secondaire flamand qui suivra un enseignement 100% distanciel la semaine avant le congé de carnaval. Interrogé également sur la première chaîne radio publique flamande lundi matin, le médecin en soins intensifs Geert Meyfroidt (UZ Leuven) a qualifié de "très inquiétants" les chiffres de contaminations qui remontent des écoles flamandes. (Belga)