Le parlement grec a voté, mercredi, l'extension des eaux territoriales du pays à une large majorité. Les limites maritimes du pays, à l'orgine fixées à 6 milles marins (11 kilomètres) de la côte, sont décalées de 6 milles supplémentaires.Sur les 300 députés, seuls 16 se sont abstenus de vote. Bien que cette mesure soit en accord avec la Convention des Nations unies sur le droit de la mer, adoptée en 1994, elle pourrait ouvrir la voie à de futures extensions territoriales en mer Égée, ce qui pourrait engendrer des tensions supplémentaires avec la Turquie Le parlement turc avait déclaré en 1995 qu'il interpréterait une telle extension comme une raison pour déclarer la guerre. Ankara et Athènes sont depuis longtemps rivaux en ce qui concerne les réserves de gaz naturel et les frontières maritimes, les deux revendiquant le droit de prospecter et de forer des ressources énergétiques dans la même partie de la Méditerranée orientale. La Turquie et la Grèce, pays voisins et membres de l'Otan, doivent se rencontrer lundi pour la première fois depuis 2016, afin de résoudre certains de leurs différends. La situation s'est aggravée pour la dernière fois au cours de l'été 2020, moment où avait eu lieu une collision entre une frégate grecque et une frégate turque. (Belga)