La Grèce a annoncé mercredi que le confinement dû au coronavirus serait à nouveau prolongé jusqu'au 16 mars et s'accompagnerait de mesures encore plus restrictives, alors que le pays traverse la période "la plus dure de la pandémie".La Grèce, confinée depuis le 7 novembre 2020, a connu mercredi son plus fort taux quotidien d'infections, avec plus de 2.700 nouveaux cas, a déclaré à la presse le ministre grec de la Santé Vassilis Kikilias. "Nous traversons la partie la plus dure de cette pandémie", a-t-il prévenu, estimant que les hôpitaux publics d'Athènes subissaient une "pression insupportable" depuis des semaines. "Au rythme où vont les nouvelles hospitalisations, le système de santé dépasse ses limites en termes d'infrastructures et de personnel", a-t-il dit. Le confinement, déjà prolongé plusieurs fois et qui devait prendre fin le 8 mars, sera à nouveau étendu jusqu'au 16 mars, accompagné de mesures renforcées à compter de jeudi pour les habitants qui ne pourront plus quitter les frontières de leur municipalité même pour faire des courses ou de l'exercice physique. Quarante nouveaux décès dus au coronavirus ont été annoncés mercredi, portant le bilan total de morts à près de 6.600 dans un pays de 11 millions d'habitants. Jusqu'ici près de 200.000 personnes ont été infectées en Grèce depuis le début de la pandémie, il y a un an, et plus de 430 sont hospitalisées en soins intensifs. Plus de 950.000 personnes ont été vaccinées jusqu'ici. (Belga)