La Vlaamse Atletiekliga (VAL) organise la première d'une série de "micro-réunions" à Gand samedi. L'objectif est de donner aux athlètes flamands de haut niveau une chance de participer à des compétitions pendant la crise du coronavirus."Pour nos athlètes de haut niveau, la saison en salle est une étape essentielle pour forcer une sélection en vue des championnats d'Europe en salle et pour prester pendant l'été olympique. C'est pourquoi la fédération prend l'initiative d'organiser des micro-réunions pour les athlètes d'élite", a annoncé la VAl ia un communiqué. Pour limiter le risque de contamination, le nombre d'athlètes dans chaque série sera très faible, généralement trois. Des concurrents étrangers ont été recrutés pour donner une bonne réplique aux athlètes flamands. Sur 60 mètres haies, par exemple, Eline Berings affrontera la Néerlandaise Eefje Boons. Sur 400 mètres, les Belgian Cheetahs Paulien Couckuyt, Imke Vervaet et Margo Van Puyvelde affronteront la Néerlandaise Nicky Van Leuveren. Rani Rosius entrera en action sur les 60 mètres. Lors de la réunion de samedi, l'accent sera mis sur le sprint, les réunions restreintes suivantes aborderont également d'autres disciplines. Une deuxième réunion est prévue le samedi 6 février. Pour l'instant, deux véritables meetings restent inscrits au calendrier belge en salle: le meeting de l'IFAM à Gand le 13 février et celui du championnat de Belgique à Louvain-la-Neuve le 20 février. Les Championnats d'Europe en salle à Torun (Pologne) sont prévus du 5 au 7 mars. (Belga)