La Marche des Vivants organisée depuis 32 ans en hommage aux victimes de l'Holocauste, sur le site de l'ancien camp d'extermination d'Auschwitz-Birkenau, a été ajournée sine die à cause de l'épidémie du Coronavirus, ont annoncé ses organisateurs. Chaque année, des survivants de l'Holocauste, ainsi que des milliers de jeunes, juifs et non-juifs, participent à la marche sur ce site considéré comme le symbole même de l'Holocauste, qui abrite les vestiges du camp de la mort installé en Pologne occupée par l'Allemagne nazie pendant la Seconde Guerre mondiale. "Après avoir consulté les organismes et les responsables de la santé concernés, c'est le coeur lourd que nous sommes contraints d'annoncer le report de la Marche des Vivants de cette année en Pologne", a déclaré Shmuel Rosenman, président de la Marche, dans un communiqué daté de dimanche à Tel-Aviv et reçu lundi à Varsovie. "Notre principale préoccupation est la santé des nombreux participants et des survivants de l'Holocauste qui se joindront à eux. Étant donné qu'il s'agit d'un événement international impliquant 110 délégations du monde entier, nous avons la responsabilité de prendre des mesures de précaution", a-t-il ajouté. Chaque année, les participants à la Marche des Vivants passent sous le portail à l'entrée du camp d'Auschwitz, avec la tristement célèbre inscription "Arbeit Macht Frei" (Le travail rend libre), avant de parcourir les trois kilomètres qui le séparent du camp de Birkenau, le principal site d'extermination. La Marche des Vivants est, selon ses organisateurs, le plus grand événement ponctuel dédié à la mémoire de l'Holocauste dans le monde. Entre 1940 et le début de 1945, l'Allemagne nazie avait exterminé à Auschwitz-Birkenau environ 1,1 million de personnes, dont un million de Juifs de différents pays européens. Ce camp où quelque 80.000 Polonais non-juifs, 25.000 Roms et 20.000 soldats soviétiques ont également trouvé la mort, a été libéré par l'Armée Rouge en janvier 1945. (Belga)