Le Canadien Lance Stroll (Racing Point) a soufflé la pole au Néerlandais Max Verstappen (Red Bull) pour le Grand Prix de Turquie, 14e des 17 rendez-vous du championnat du monde de Formule 1, samedi en qualifications sur le circuit (5.338m) d'Istanbul. Déjà meilleur temps des trois séances d'essais libres, Verstappen dominait ces qualifications avec des temps impressionnants, mais dans la Q3, celle qui compte, avec des pneus intermédiaires, les Racing Point ont frappé très fort. Lance Stroll réussissait la première pole de sa carrière devant le Néerlandais, pour 290/1000e de seconde. Ce sera la première ligne sur la grille de départ. L'autre Racing Point, longtemps en pole, celle de Sergio Perez a signé le 3e temps (à 1.556) devant le Thaïlandais Alexander Albon (Red Bull), 4e à 2.683. Le Britannique Lewis Hamilton (Mercedes), leader au championnat du monde, a signé le 6e chrono et figurera en 3e ligne avec l'Australien Daniel Ricciardo (Renault), 5e. Déjà glissante depuis vendredi, la piste turque - qui n'avait plus accueilli la F1 depuis 2011 -, au tarmac renouvelé, offrait encore moins d'adhérence pour les pilotes en raison de la pluie qui s'était invitée sur cette séance de qualifications, réduisant encore la visibilité. Elle aura même forcé les commissaires de course à stopper la Q1 alors qu'il restait un moins de 7 minutes à tourner. Après près d'une heure d'interruption, la séance a repris mais le drapeau rouge a de nouveau été brandi après trois minutes à peine. En cause, une sortie de route du Français Romain Grosjean (Haas), immobilisé dans les graviers. Il ne restait plus que trois minutes aux pilotes pour réussir un chrono. A ce jeu, les deux Haas de Romain Grosjean et Kevin Magnussen, les deux Williams de Nicholas Latifi et George Russell (Williams), ainsi que Daniil Kvyat (AlphaTauri) étaient éliminés. Lewis Hamilton (Mercedes), 14e, passant de justesse en Q2. Une Q2 qui s'est passée sans encombre malgré une piste toujours trempée. Les deux Ferrari, de Sebastien Vettel et Charles Leclerc, les deux McLaren de Lando Norris et Carlos Sainz, ainsi que Pierre Gasly (AlphaTauri) se sont arrêtés là. Dans la Q3, Lance Stroll et Sergio Perez ont créé la grosse surprise, Max Verstappen parvenant juste à s'intercaler entre les deux Racing Point. Le Grand Prix de Turquie dimanche (11h10) pourrait sacrer Lewis Hamilton pour la 7e fois lui permettant ainsi d'égaler le record de l'Allemand Michael Schumacher, après 2008 avec McLaren et 2014, 2015, 2017, 2018 et 2019 avec Mercedes. Il a 85 points de plus que son dernier rival pour le sacre, son équipier finlandais Valtteri Bottas. Pour ceindre la couronne, il lui faut conserver 78 longueurs d'avance après la course (26 par GP restant). S'il veut l'en empêcher, Bottas doit donc marquer au moins huit points de plus que le Britannique. Or il ne l'a battu qu'à trois reprises cette saison. Pour Mercedes, ce sera quoi qu'il advienne un 7e sacre consécutif chez les pilotes depuis 2014. Le titre des constructeurs, le 7e d'affilée également, les Flèches d'argent l'ont décroché lors de la manche précédente. (Belga)