Le conseil des ministres a approuvé vendredi un projet d'arrêté royal permettant de libérer des fonds pour la Région bruxelloise chargée d'assurer la sécurité lors de l'organisation des sommets européens, et pour faire face à ses dépenses de sécurité et de prévention liées à la fonction de capitale nationale et internationale de Bruxelles. Comme pour l'année dernière, le montant accordé d'élève à 55 millions d'euros.La dotation se compose de 7,230 millions d'euros pour les dépenses liées au financement de l'Ecole régionale et intercommunale de Police, 528.000 euros pour les dépenses liées au financement de l'Ecole régionale de l'administration publique, 3 millions d'euros pour les dépenses liées à la sécurisation de la Stib, 2.304.000 euros pour les dépenses liées au financement du Centre de Cybersécurité de la Région de Bruxelles-Capitale, 3.178.000 euros pour les dépenses liées au financement du Centre d'Informatique pour la Région bruxelloise, 35 millions d'euros au bénéfice des zones de police, et, 2.932.000 euros au bénéfice des antennes de Sécurité Intégrales Locales et 828.000 euros pour les dépenses liées au financement de la Société du Logement de la Région de Bruxelles-Capitale. Bruxelles accueille depuis une quinzaine d'années tous les sommets européens - au moins deux par semestre - ainsi que des réunions des chefs d'Etat et de gouvernement des trente pays membres de l'Otan. (Belga)