Le conseil d'administration (CA) de la RTBF a acté le divorce avec l'employée à la base des révélations sur la rémunération du patron de la RTBF, Jean-Paul Philippot. Mais le dossier disciplinaire, épais de mille pages, serait bien plus lourd, rapporte le journal Le Soir samedi. L'information relative à ce licenciement figurait également sur le site du Vif dès jeudi.A une large unanimité (10 administrateurs sur les 12 présents, un contre et une abstention), le CA a décidé, lundi soir, de s'aligner sur la proposition du conseil de discipline et d'acter une "démission d'office", soit un licenciement sur-le-champ d'une des responsables du service administratif des ressources humaines. Comme l'a révélé Le Vif, la personne en question, qui officiait depuis 27 ans à la RTBF, serait à l'origine des fuites concernant le salaire de l'administrateur général. Pour rappel, celui-ci avait dû rembourser 60.000 euros et réduire ses émoluments après que des fuites ont révélé que sa rémunération dépassait largement celle mentionnée dans le rapport annuel du service public ainsi que le plafond de 245.000 euros imposé par la Fédération Wallonie-Bruxelles. Le dossier disciplinaire comportait toutefois de nombreux autres griefs, d'après des membres du CA. (Belga)