La coresponsable de la task force Vaccination, Sabine Stordeur, a mis en garde mardi contre la circulation de faux vaccins "apparemment d'origine russe", lors d'un point presse de l'Institut de santé publique Sciensano et du Centre de crise.Leur sécurité et leur efficacité n'ayant pas été approuvées, "il est donc vivement conseillé de ne pas acheter ces vaccins dans la rue, dans un magasin ou en ligne", a-t-elle souligné. "Les seuls vaccins sûrs et efficaces sont gratuits et administrés dans les centres de vaccination, les hôpitaux ou les maisons de repos et de soins", a rappelé Mme Stordeur. Les produits qui n'ont pas été approuvés présentent un risque pour la santé. Les vaccins doivent en effet être administrés par un professionnel de la santé, prêt à intervenir en cas de réaction allergique forte dans les 15 minutes après l'injection. En amont, le stockage et le transport des substances doivent également respecter la chaîne du froid. Au sein de l'Union européenne, c'est la Commission qui, sur la base de l'avis de l'Agence européenne des médicaments (EMA), autorise ou non la mise sur le marché européen du produit. La campagne de vaccination de la population belge a officiellement débuté le 5 janvier. Mardi, plus de 370.000 personnes avaient reçu une première injection tandis que 207.000 ont reçu leur seconde dose. (Belga)