La Turquie, confrontée à une pénurie de vaccins contre le nouveau coronavirus, a annoncé mercredi avoir commandé 50 millions de doses du russe Spoutnik V."La Turquie a signé un accord portant sur l'achat de 50 millions de doses de Spoutnik V qui devront être livrées dans les six prochains mois. La première livraison aura lieu au mois de mai", a déclaré le ministre turc de la Santé Fahrettin Koca lors d'une conférence de presse. Cette annonce intervient alors que la Turquie, après avoir lancé sa campagne de vaccination sur les chapeaux de roues, a considérablement ralenti la cadence par manque de vaccins disponibles. Signe de cette pénurie, M. Koca a par ailleurs annoncé que l'injection de la deuxième dose du vaccin Pfizer-BioNTech, que la Turquie utilise, aurait désormais lieu entre six et huit semaines après la première, contre quatre semaines actuellement. "L'approvisionnement en vaccins sera compliqué dans les deux prochains mois, mais nous nous attendons à avoir des vaccins en abondance par la suite", a déclaré le ministre de la Santé. La Turquie, pays qui compte environ 83 millions d'habitants, a recensé plus de 4,7 millions d'infections au nouveau coronavirus et plus de 39.000 décès, selon les derniers chiffres officiels publiés mardi. Seulement 8,7 millions de personnes ont reçu deux doses de vaccin, principalement le chinois Coronavac. Confronté à une nouvelle vague d'infections, le gouvernement a annoncé lundi un confinement de près de trois semaines à partir de jeudi soir. (Belga)