La Ville de Bruxelles se prépare à engager du personnel supplémentaire et à étendre les heures d'ouverture du Bureau des étrangers confronté depuis plusieurs mois à un surplus d'affluence, a indiqué lundi l'échevin de la Démographie et de l'Etat civil Ahmed El Ktibi. D'après M. El Ktibi, le Bureau sert actuellement 115 citoyens européens et 110 citoyens non européens par jour. Deux agents sont envoyés une à deux fois par semaine pour assurer des permanences qui existent depuis plusieurs années au Petit Château ou dans le Centre d'accueil de Neder-over-Heembeek. Selon l'échevin, interrogé par Geoffroy Coomans de Brachène (MR) au sujet de l'existence de files d'attentes de parfois 150 personnes devant le Bureau des étrangers, au centre administratif de la Ville, plusieurs réunions associant direction, guichetiers et syndicats se sont tenues au cours des dernières semaines pour dégager des pistes d'actions concrètes. Le collège échevinal a adopté jeudi dernier un plan d'actions qui reprend les mesures déjà prises en février dernier: instauration d'un système de prise de rendez-vous en ligne pour les citoyens non-européens pour certaines opérations; mise en place d'une campagne de sensibilisation sur l'attitude des citoyens face aux guichetiers; ou encore renfort des équipes via mutation interne de trois guichetiers. Ces mesures prévoient aussi la conclusion d'un accord de principe entre la Direction générale du Département Démographie et les guichetiers du Bureau des Etrangers Hors Union Européenne (HUE) sur l'ouverture des guichets non-européens l'après-midi à partir du mois de mai. Mais pour les mois à venir, le plan porte aussi sur l'engagement immédiat de 4 guichetiers supplémentaires; l'organisation d'examens de promotion; l'organisation d'une formation en gestion de l'agressivité et des conflits; le développement de la cellule téléphonie pour fixer les rendez-vous pour les ressortissants hors Union européenne; et enfin l'ouverture de trois guichets. Le tout est assorti d'une analyse d'impact de ces mesures au niveau des files et de résorption du retard du back-office pour la fin du mois de novembre. Selon M. El Ktibi, cette analyse permettra de déterminer si les actions prises sont suffisantes ou s'il y a lieu de poursuivre l'effort. Le Bureau des étrangers compte actuellement 40 guichetiers - sans les 4 guichetiers supplémentaires prévus dans le plan d'action-, encadrés par huit responsables de différents niveaux. (Belga)