Alors que la Flandre a récemment annoncé la suspension des tests préventifs pour le personnel des maisons de repos (et de soins) jusqu'au 4 octobre, la Wallonie et Bruxelles les poursuivent, ont confirmé l'Agence pour une vie de qualité (Aviq) et le cabinet du ministre de la Santé bruxellois Alain Maron. En Flandre, "il est maintenant prioritaire de conserver les tests au cas où il y aurait une nouvelle épidémie dans les maisons de repos et de soins", a déclaré l'Agence flamande des soins de santé (Agentschap Zorg en Gezondheid). "Par souci de clarté, il ne s'agit que des tests préventifs", a précisé vendredi le porte-parole Joris Moonens. "Dans chaque résidence, il est toujours permis de tester s'il y a effectivement plus d'infections au coronavirus." En Wallonie et à Bruxelles, ces tests se poursuivent normalement cette semaine, ont confirmé l'Aviq et le cabinet d'Alain Maron. (Belga)