Le gouvernement wallon a décidé de se porter partie civile dans le dossier Liege Airport, a-t-il annoncé jeudi."Au vu des éléments, pièces et informations portés à sa connaissance par le ministre des Aéroports et compte tenu que ceux-ci ne paraissent pas s'inscrire dans les principes de gouvernance qui sont les siens, le gouvernement a décidé de se constituer partie civile dans le cadre du dossier de Liege Airport", explique-t-il à l'issue de sa réunion hebdomadaire. L'exécutif invite par ailleurs la Sowaer, actionnaire représentant la Wallonie au sein du conseil d'administration de l'aéroport liégeois, à se porter elle aussi partie civile. Le ministre des Aéroports, Jean-Luc Crucke, va également prendre contact avec NEB et ADP, les deux autres actionnaires de Liege Airport, afin qu'ils se joignent à la cause. Le Procurer du Roi sera informé des éléments susceptibles d'être constitutifs d'infractions pénales, ajoute l'exécutif régional qui demande enfin que lui soit transmis le rapport complet de la mission 'Forensic' menée par Deloitte au sein de l'aéroport. (Belga)