Face à la propagation du coronavirus en Belgique et après les décisions annoncées jeudi soir par le Conseil national de sécurité, la Wallonie a décidé, entre autres mesures, de systématiser le télétravail pour ses fonctionnaires, a annoncé vendredi la ministre régionale de la Fonction publique, Valérie De Bue (MR). Le télétravail est généralisé dans la mesure du possible. Pour chaque service, le supérieur hiérarchique organisera la planification de ses équipes en recourant au télétravail de manière systématique, sauf en cas de nécessités impérieuses de continuité du service public ou si la nature des prestations ne le permet pas, précise la ministre. Le supérieur hiérarchique pourra également aménager les horaires de travail de façon flexible afin de concilier au mieux les impératifs liés à la crise sanitaire et les impératifs de continuité de service public, moyennant l'accord du travailleur. Quant aux membres du personnel considérés, en raison de leur état de santé ou de leur grossesse, comme faisant partie d'un groupe à risque en cas de contamination par le coronavirus, ils pourront bénéficier de la dispense de service pour force majeure. Un congé pour motif impérieux d'ordre familial - non rémunéré - pourra également être accordé à la demande des membres du personnel statutaire ou contractuel, sans limite de durée. Enfin, les formations et les missions à l'étranger sont suspendues. Ces mesures, qui concernent quelques 20.000 travailleurs, visent "à protéger le personnel, en particulier les agents les plus à risque, tout en maintenant, en tant que service public, un niveau de service optimal au citoyen", conclut Valérie De Bue. (Belga)