La zone de secours NAGE (Namur, Andenne, Gembloux, Eghezée) souhaite voir son service d'aide médicale d'urgence (AMU) acccrédité par un organisme indépendant, a-t-elle indiqué vendredi. Cette certification internationale serait une première en Europe en matière de soins ambulanciers.Actuellement, les services AMU fonctionnent sur base d'une loi de 1964 et présentent juste l'obligation d'être agréés par le Service public fédéral pour pouvoir fonctionner. Cette agréation prend en compte le matériel utilisé dans le cadre des interventions pour seul et unique critère de validation (ambulances, brancards). Les ambulanciers sont, quant à eux, évalués de manière quinquennale après leur formation. "Cette accréditation vise à renforcer l'efficacité des services en instaurant un système de gestion de la qualité", a expliqué Pierre-Yves Paquot-Servais, officier responsable AMU. "Evaluée par des experts indépendants sur base de normes et de critères internationalement reconnus, notre zone entend se conformer à une démarche professionnelle d'excellence." De nombreux hôpitaux sont accrédités en Belgique mais aucun service AMU ne l'est encore en Europe. En revanche, cette pratique est courante et parfois même obligatoire outre-Atlantique. C'est donc logiquement vers un organisme de certification canadien que la zone de secours NAGE s'est tournée. La procédure prendra de trois à cinq ans. (Belga)