Le futur navire de recherche belge Belgica a été lancé pour la première fois mardi depuis le chantier naval Freire Shipyards à Vigo, en Espagne, ont annoncé la Politique scientifique fédérale (Belspo), la Défense et l'Institut royal des sciences naturelles de Belgique (IRSNB) dans un communiqué. Désormais à l'eau, le navire est en cours d'achèvement et sera doté de tout l'équipement et du matériel nécessaires. Il sera livré à Zeebrugge pour le dernier trimestre 2020. La construction du nouveau navire de recherche belge entre dans une nouvelle phase avec son lancement mardi. La cérémonie s'est déroulée en présence des différents partenaires du projet: le chantier naval, la Défense, la Politique scientifique fédérale et l'Institut royal des sciences naturelles de Belgique. Le gouvernement fédéral avait décidé, en 2016, de faire construire un nouveau navire de recherche pour succéder au Belgica, qui en l'espace de 35 ans de service a parcouru un total de 900.000 km et pris part à plus de 1.000 expéditions scientifiques. Le contrat de conception, confié au chantier naval espagnol Freire Shipyard, a débuté le 8 juin dernier pour aboutir lors du dernier trimestre 2020. Le coût estimé du projet est de 54 millions d'euros (TVA comprise). Par rapport à son prédécesseur, le RV Belgica sera plus spacieux (environ 70m de long contre 50m actuellement), plus sophistiqué (des échantillons pourront être prélevés jusqu'à une profondeur de 5.000 m), plus écologique et plus silencieux (important pour la recherche sur les poissons, entre autres). L'espace de laboratoire sera en outre doublé et permettra d'accueillir jusqu'à 28 scientifiques. Le navire aura une autonomie de 30 jours et effectuera environ 300 jours de recherche en mer chaque année. Sa zone d'intervention sera par ailleurs élargie: vers le nord, le navire pourra pousser jusqu'au-dessus du cercle arctique, l'appareil pourra également naviguer plus loin vers le sud, y compris la Méditerranée et la mer Noire, et vers l'ouest dans l'Océan Atlantique. Le nouveau Belgica sera la propriété de l'État belge, représenté par la Politique scientifique fédérale (Belspo). Sa gestion opérationnelle sera assurée par l'IRSNB en collaboration avec le ministère de la Défense. (Belga)