Alors que la zone de secours Vesdre Hoegne et Plateau (VHP) annonçait clôturer ses 350 interventions suite à la tempête Ciara, le conseil communal de Verviers a approuvé au même moment et à l'unanimité le budget 2020 de ladite zone après un premier refus acté en novembre dernier, la majorité verviétoise (PS-MR-Nouveau Verviers) estimant qu'il convenait de rediscuter du financement de la zone entre les 19 communes la constituant.Le 2 décembre 2019, un conseil communal extraordinaire de Verviers avait été convoqué pour dénoncer la dotation négociée cinq ans plus tôt lors de la création de la zone. La majorité verviétoise estimait que le citoyen verviétois payait nettement plus que n'importe quel habitant de la zone VHP, Verviers apportant ainsi une quote-part de 4 millions d'euros au budget de la zone, ce qui représente 77 euros par habitant, là où le citoyen hervien paie la moitié. La ville rechignait surtout à financier une contribution supplémentaire de 400.000 euros, ses finances étant exsangues, et avait profité de cette nouvelle augmentation pour dénoncer la convention et solliciter le gouverneur de la Province de Liège, Hervé Jamar (MR), afin qu'il tranche ce conflit entre Verviers et les 18 autres communes opposées à une modification de la clé de répartition des efforts financiers à consentir. Les fédérations du PS et du MR, qui représentent 15 des 19 bourgmestres, sont finalement parvenues à un accord entériné lundi soir au travers du vote du budget 2020 de la zone de secours par la Ville de Verviers. "Les communes n'avaient pas perçu le déséquilibre entre les différentes communes or la tempête Ciara a prouvé que le service était rendu pour tout le monde et par tout le monde de la même façon", a insisté Muriel Targnion, bourgmestre de Verviers. La Ville a dès lors décidé de ponctionner 300.000 euros de ses réserves pour boucler le budget zonal de secours 2020 tel que prévu initialement. Dès 2021, la part fixe de Verviers, liée à la caserne, sera ramenée de 20% à 10%, les sept autres communes ayant une caserne sur leur territoire continuant à contribuer à hauteur de 1 %. La part contributive, liée au nombre d'habitants par commune, passera dès lors de 73 à 83% lesquels sont répartis entre les 19 communes de la zone. Ce nouveau mode de calcul permettra à la ville de Verviers de faire une économie annuelle de 900.000 euros. D'autres communes, par contre, augmenteront leur dotation de 50.000 voire de 100.000 euros. Cette clé de répartition sera maintenue jusqu'au terme de la mandature soit 2024, ce qui permettra également aux dossiers des casernes de Herve et Verviers d'avancer. (Belga)