Après moult débats, le conseil communal de Liège a adopté mardi les budgets de la zone de police et celui du CPAS, pour lesquels les dotations sont maintenues à leur niveau de 2020, ainsi que le budget communal pour l'exercice 2021.La convention relative à l'octroi d'un crédit d'aide extraordinaire à 20 ans conclu dans le cadre du fonctionnement du CRAC et destiné à couvrir le coût des cotisations de responsabilisation 2018 et du rattrapage 2019 de la Ville de Liège, de son CPAS et de sa zone de police a également été adoptée. Durant la séance, l'échevine des Finances Christine Defraigne a tenu à répliquer à certaines des critiques émises la veille sur le budget par les différents partis d'opposition. Au PTB, qui proposait d'augmenter le taux de la taxe sur la force motrice plutôt que d'augmenter la taxe poubelles et qui a tenté de déposer un amendement en ce sens, elle a ainsi répondu que cela risquait d'enfoncer un peu plus la tête dans l'eau des commerçants impactés par la crise sanitaire et que cette proposition, si elle était acceptée, pourrait faire fuir des entreprises du territoire liégeois. Le bourgmestre a, lui, rappelé que la Ville ne pouvait pas déroger aux règles imposées par la Région Wallonne à ce sujet. Plus de 10.000 personnes supplémentaires ont par ailleurs été exemptées de cette taxe cette année, a-t-il ajouté. Quant à la gestion de la dette, l'échevine a fait savoir qu'elle était contenue et circonscrite et a mis en évidence qu'une partie de celle-ci était saine car liée à des projets d'investissement. (Belga)