Le chanteur britannique Michael Kiwanuka a remporté jeudi le Mercury Prize pour son troisième disque, Kiwanuka, couronné meilleur album de l'année. C'est la troisième fois que l'auteur-interprète de 33 ans était en lice pour le Mercury Prize. Il s'impose devant 11 autres artistes, parmi lesquels le rappeur Stormzy pour "Heavy Is The Head" et Dua Lipa nommée pour son "Future Nostalgia". "Gagner le Mercury c'est comme un rêve qui se réalise, je suis tellement heureux", a-t-il réagi, "la musique et l'art signifient tellement pour moi". Annonçant le nom du lauréat sur la BBC, la DJ irlandaise Annie Mac a souligné que le jury avait été "unanime". "Tout le monde a ressenti la même chose au sujet de cet album, qu'il méritait véritablement de remporter le prix". Son disque aux sonorités folk et soul, qui rend hommage aux figures de la lutte pour les droits civique aux Etats-Unis, s'est hissé en deuxième place des charts peu après sa sortie en novembre 2019. "Je voulais vraiment m'exprimer de la manière la plus vraie possible, j'ai décidé en faisant cet album que je voulais qu'il soit tel que je suis, en profiter, ne pas me retenir et me dévoiler", a-t-il expliqué au sujet de ce disque qu'il a baptisé de son nom, comme pour braver le syndrome de l'imposteur dont il a souffert. Michael Kiwanuka, fils d'immigrés ougandais originaire du nord de Londres, avait été nominé dans la catégorie meilleur artiste solo masculin et meilleur album aux Brit awards. Créé en 1992, le Mercury Prize consacre le meilleur album britannique ou irlandais des douze derniers mois. Il s'accompagne d'une récompense de 25.000 livres (28.000 euros) et propulse généralement les ventes de l'album distingué. Habituellement, la soirée de remise du prix donne lieu à une grande soirée de concert où les 12 nominés chantent sur scène, mais le format a été revu en raison du coronavirus, et l'annonce s'est faite lors d'une émission télévisée. L'année dernière, le Mercury Prize a été décerné au rappeur Dave pour son album "Psychodrama". (Belga)