Après un mois et demi de stage à San Roque dans le sud de l'Espagne, le club de football chinois de première division de Wuhan Zall est rentré chez lui, à Wuhan, là où a débuté l'épidémie, devenue pandémie, de coronavirus Covid-19. L'information a été rapportée samedi. L'équipe de l'entraîneur espagnol José Gonzalez a débarqué en Andalousie le 29 janvier pour préparer la Super League chinoise, qui devait initialement débuter le 22 février. Le club chinois voulait retourner à Wuhan à la mi-février, mais cela n'était plus possible car le coronavirus y atteignait à l'époque son pic en Chine. À la mi-mars, l'Espagne est à son tour gravement touchée par le coronavirus et l'équipe a décidé de rentrer au pays alors que l'Espagne s'apprêtait à imiter l'Italie et à confiner tous les habitants dans la péninsule. "C'est mieux en Chine maintenant", a déclaré Gonzalez. "Nous ne revenons pas parce que la situation en Espagne empire maintenant, nous retournons (en Chine) parce que la Ligue chinoise va probablement commencer au début du mois de mai et qu'après notre retour en Chine, nous serons en quarantaine pendant deux semaines supplémentaires. Il était donc important d'y retourner dès que possible". À leur arrivée en Espagne, fin janvier, tous les membres de l'équipe ont été testés négatifs au coronavirus, car l'équipe avait auparavant effectué un stage à Guangzhou, à plus de mille kilomètres de Wuhan. Mais l'équipe a tout de même été écartée. Plus aucun adversaire n'a voulu disputer de match amical contre eux. L'équipe s'est donc contentée de s'entraîner. Wuhan a été l'épicentre de l'épidémie de coronavirus. Plus de 145.000 personnes ont été infectées, environ 5.400 sont mortes. (Belga)