L'aide supplémentaire apportée aux chômeurs américains prend fin vendredi, et démocrates et républicains au Congrès n'ont pas trouvé d'accord sur un nouveau plan de soutien qui doit permettre aux ménages et entreprises de survivre à la crise provoquée par le nouveau coronavirus qui a ravagé l'économie. L'urgence de la situation n'aura pas suffi à mettre d'accord les deux camps, qui se rejettent désormais la faute, à moins de 100 jours de l'élection présidentielle. L'administration de Donald Trump et les responsables du Sénat et de la Chambre des représentants ne sont pas parvenus jeudi soir à trouver un point d'entente. Les démocrates veulent conserver les actuels 600 dollars hebdomadaires jusqu'en janvier au moins. Les républicains veulent réduire ce montant, craignant que cela nuise au retour des chômeurs sur le marché du travail, puisque beaucoup touchent plus ainsi que lorsqu'ils travaillaient. Pour les millions d'Américains qui ont perdu leur emploi depuis mars à cause de la pandémie, cela signifie la perte, au moins temporaire, d'une aide souvent vitale, dans un pays où le montant de l'allocation chômage varie selon les Etats, et où la durée oscille entre trois et six mois. Et la perte de cette aide coïncide avec une flambée des cas de Covid-19 depuis plusieurs semaines aux Etats-Unis, faisant repartir à la hausse les inscriptions au chômage depuis deux semaines. (Belga)