Le Conseil d'État a rejeté mardi la demande d'admission d'un plus grand nombre de personnes lors des célébrations de culte. L'organe note, entre autres, qu'il est "démontré à suffisance que la limitation attaquée est nécessaire pour préserver la santé publique dans le cadre de la pandémie de coronavirus".Un groupe de prêtres catholiques s'était à nouveau adressé au Conseil d'État contre les restrictions sur les célébrations de la messe de Noël. Dans trois arrêts rendus mardi, le Conseil d'État a rejeté la demande. "Ces demandes étaient dirigées contre l'arrêté ministériel du 11 décembre 2020 autorisant à nouveau l'exercice collectif d'un culte dans les bâtiments, en le limitant toutefois à un maximum de 15 personnes. (...) Ce règlement n'est notamment pas contraire à la liberté de religion, ni au principe d'égalité ni au principe de proportionnalité." (Belga)