Le Conseil des ministres a fixé vendredi à 26.868 personnes le contingent de l'armée pour 2021, un nombre qui inclut les militaires en service actif, les élèves en formation, le personnel militaire affecté à diverses tâches et les réservistes, en baisse de plusieurs centaines par rapport à l'année en cours, a annoncé le ministère de la Défense.La fixation annuelle de ce contingent est une exigence imposée par la Constitution au gouvernement, qui doit présenter une loi en ce sens. Le gouvernement a approuvé vendredi l'avant-projet de loi fixant le contingent de l'armée pour 2021. Pour l'an prochain, ce contingent de 26.868 militaires se décompose en 24.691 membres actifs du personnel incluant les stagiaires et les élèves, calculés dans l'enveloppe du personnel militaire, de 420 personnels actifs, calculés en dehors de l'enveloppe du personnel sous les drapeaux (comme le personnel mis à disposition de différentes instances), et de 1.757 militaires du cadre de réserve, a indiqué la ministre de la Défense, Ludivine Dedonder (PS), dans un communiqué. Le nombre de 26.868 militaires représente le maximum de militaires pouvant être sous les drapeaux le même jour de l'année 2021, et reflète la politique en matière de recrutement. Le quota de l'armée 2021 prend en compte un recrutement de 2.500 soldats, soit une augmentation de 465 soldats par rapport au recrutement prévu pour 2020, a souligné Mme Dedonder dans un communiqué. "Ce recrutement est nécessaire pour maintenir une Défense efficace et constitue donc l'un de nos objectifs les plus importants au cours de cette législature", a précisé la ministre. L'an dernier, le gouvernement avait fixé le contingent de l'armée pour 2020 à 27.249 militaires. (Belga)