Le décret visant à imposer une présence équilibrée de femmes et d'hommes dans les collèges communaux et provinciaux de Wallonie a produit les effets attendus alors qu'on enregistre 37,9 % de femmes échevines, présidentes de CPAS ou bourgmestres dans les collèges communaux. C'est 11,1 % de plus qu'après le scrutin de 2012, selon l'analyse du Centre de recherche et d'information socio-politiques (Crisp), cité dans La Libre Belgique lundi.Le Crisp s'est penché sur les effets de ce décret qui a mis trois ans à aboutir et qui s'imposait aux communes et provinces wallonnes au lendemain du scrutin local d'octobre 2018. Ce décret impose un minimum d'un tiers de femmes ou d'hommes dans les exécutifs communaux et provinciaux du sud du pays. On constate que les bourgmestres sont à 81,4 % des hommes (donc 18,6 % de femmes), que les échevins sont à 61 % des hommes (39 % de femmes). Par contre, les présidents de CPAS sont à 52,2 % des femmes (47,8 % des hommes). Lorsqu'on se penche sur la répartition des mandats exécutifs entre hommes et femmes en fonction de leur couleur politique, le constat peut être surprenant selon le Crisp : "Contrairement à ce qui aurait pu être attendu sur la base de la littérature scientifique, c'est une formation de droite, à savoir le MR, qui est le parti présentant la proportion de femmes la plus élevée parmi ses bourgmestres : 26,3 %". Pour les échevins, le Crisp relève que "le parti présentant la proportion de femmes la plus élevée parmi les échevins est Écolo (49,4 %) suivi, avec des pourcentages très proches, par le MR (39,2 %), le PS (37,8 %) et le CDH (36,6 %)". Enfin, pour les présidents de CPAS, "concernant la proportion de femmes parmi les présidents de CPAS, Écolo est ici également en tête (60 %) ; il est suivi par le CDH (55,2 %) puis par le MR (54,3 %), tandis que le PS arrive sensiblement derrière (à peine 43,6 %)". La conclusion pour l'ensemble des postes : "Au total, les quatre principaux partis politiques wallons peuvent être classés sur la base de la proportion de femmes présentées au sein des collèges communaux. Écolo est de loin le premier parti (49,5 %, soit une quasi-parité). Il est suivi dans l'ordre et avec des scores fort proches (à savoir un peu plus d'un tiers) par le MR (38,8 %), par le CDH (36,4 %) et par le PS (34,8 %)." (Belga)