Le Forem et le VDAB, son équivalent au nord du pays, sont en train d'élaborer un plan d'action 2020 destiné à accroître la mobilité interrégionale des demandeurs d'emploi. Pour y parvenir, davantage de "jobdays" réunissant des entreprises des 2 Régions pourraient être organisés. Parallèlement, les exigences des employeurs flamands en matière de connaissance du néerlandais devraient être mieux calibrées, a indiqué mardi la ministre wallonne de l'Emploi, Christie Morreale (PS), interrogée sur le sujet en commission du parlement wallon. "Début 2020, le Forem et le VDAB se sont rencontrés pour évaluer et faire évoluer leur collaboration en matière de mobilité interrégionale. Un plan d'actions 2020 est en cours de rédaction afin de fixer des objectifs plus ambitieux en matière d'insertion, mais aussi une série de moyens pour y parvenir", a-t-elle expliqué en rappelant par ailleurs sa volonté "d'optimiser les dispositifs actuels d'apprentissage des langues (le plan langue, la plateforme wallangues...) dans le cadre d'un plan langues intégré". En 2019, 5.657 personnes ont réalisé, au FOREM, un test en néerlandais, 1.600 personnes ont suivi une formation en néerlandais et 20 personnes ont effectué une immersion dans une école de langues en Flandre. La même année, 31.431 chercheurs d'emploi wallons ont été insérés sur le marché du travail en Flandre. (Belga)