La coalition Vivaldi entame sa législature avec la construction de deux centres fermés pour des personnes en attente d'un permis de séjour, rapporte De Tijd jeudi. Un accord a été dégagé entre les partenaires de la coalition pour la construction d'un centre fermé à Jumet près de Charleroi (144 places) et Zandvliet près d'Anvers (200 places). La question était cependant sensible pour les écologistes francophones. Dans les cercles verts, il se dit qu'il n'y avait aucune certitude sur la capacité supplémentaire, mais des sources gouvernementales ont confirmé au quotidien qu'il est bien question d'un "deal". Dans la Nouvelle Gazette mercredi, Paul Magnette affirmait que "la Ville de Charleroi a émis des remarques négatives contre le permis du centre fermé. Le projet tel qu'il existe ne devra pas se faire. Cela dit, je ne suis pas contre les places dans ce type d'institution pour le principe (...)." "Une nouvelle fois, si quelqu'un a plusieurs ordres de quitter le territoire à son encontre, il faut les exécuter. Nier le problème est absurde. On retrouve des centres fermés à Bruxelles ou à Liège, mais il existe sans doute un manque ici pour cela. Et si on met quelque chose sur pied à Charleroi un jour, ce sera en priorité pour des personnes ayant commis des délits. Le projet devra alors être plus petit qu'initialement prévu, sans aile pour les familles", poursuivait M. Magnette. (Belga)