Le gouvernement fédéral et quatre assureurs-crédit se sont accordés sur une prolongation de six mois, jusqu'au 30 juin 2021, de la garantie de l'Etat belge pour l'assurance-crédit, a annoncé mardi Euler Hermes, l'un des quatre assureurs-crédit impliqués.L'assurance-crédit protège les entreprises B2B contre le risque de non-paiement et indemnise un assuré en cas d'impayés. Au total, les assureurs-crédit couvrent plus de 40 milliards d'euros de transactions B2B pour leurs clients belges dans le cadre de polices d'assurance-crédit, de cautions et de garanties. Lors de la première vague de l'épidémie, le gouvernement belge avait décidé de mettre en place un système de garantie pour les assurances-crédit. Cette garantie est donc prolongée jusqu'à la mi-2021. L'accord prévoit une garantie maximale du gouvernement fédéral de 900 millions d'euros aux assureurs-crédit jusqu'au 30 juin 2021, selon Euler Hermes, qui précise que les assureurs "apportent une contribution significative au mécanisme de protection en fournissant une part importante de leurs recettes de primes à l'État." "Grâce au régime de soutien, les entreprises assurées contre les risques crédit seront protégées contre la détérioration de la solvabilité de leurs clients suite à la crise du coronavirus. Cela permettra de réduire considérablement l'effet domino que les défauts de paiement peuvent créer tout au long de la chaîne d'approvisionnement", souligne encore Euler Hermes. Le régime de soutien permettra également de garantir qu'un certain nombre d'acheteurs qui connaissent des difficultés temporaires en raison de la Covid-19 ne soient confrontés à une pression supplémentaire résultant de la réduction du crédit fournisseur dont ils disposent. Le régime de soutien couvre les transactions interentreprises des sociétés belges, tant en Belgique qu'à l'exportation. Si les mesures publiques de soutien aux entreprises ont permis d'atténuer le choc provoqué par la pandémie de Covid-19 sur l'économie belge, Euler Hermes constate que de plus en plus d'entreprises qui étaient en bonne santé financière avant la crise sont confrontées à des problèmes de trésorerie et ce, en raison de factures impayées de leurs clients. L'assureur-crédit prévoit ainsi une augmentation record des faillites en Belgique de plus de 10% d'ici 2022. (Belga)