Le gouvernement prendra position sur le dossier Arco lorsque les procédures judiciaires seront terminées, a indiqué vendredi le chef de groupe CD&V à la Chambre, Servais Verherstraeten, au cours du débat sur la déclaration gouvernementale. L'accord de gouvernement précédent prévoyait de trouver une solution pour les 800.000 coopérants d'Arco, bras financier du Mouvement ouvrier chrétien, emporté dans la débâcle de Dexia. La solution qui reposait sur la vente d'une partie des actions de Belfius ne s'est jamais concrétisée. Le nouvel accord de gouvernement n'en dit mot, a confirmé M. Verherstraeten, avant de préciser, en réponse à un député du VB: "Il y a des procédures judiciaires. Ensuite, le gouvernement prendra position". Le chef de groupe a regretté les références au passé de la nouvelle ministre CD&V, Annelies Verlinden, ex-avocate d'Arco. Il a rappelé les obligations déontologiques auxquelles sont soumis les avocats. (Belga)