Le gouvernement Trump a renoncé à sa décision controversée de priver de visas les étudiants étrangers dont les cours resteraient virtuels à la rentrée universitaire pour cause de pandémie, a annoncé mardi une juge fédérale. La décision, annoncée par la police de l'immigration le 6 juillet, avait été attaquée en justice par les universités de Harvard et du MIT, avec le soutien de nombreuses autres universités, syndicats d'enseignants et près de 20 Etats américains. "Les parties sont arrivées à une solution (...) le gouvernement a accepté d'annuler la décision", a indiqué la juge lors d'une brève audience. (Belga)