Alors que, selon les chiffres du secteur, le parc éolien wallon a franchi l'année dernière, avec 440 éoliennes, le cap du gigawatt de puissance installée, le gouvernement régional va réfléchir à une nouvelle "pax eolienica", a affirmé lundi, en commission du Parlement de Wallonie, le ministre régional de l'Energie, Philippe Henry (Ecolo). "Dans un contexte ambitieux, l'éolien jouera un rôle essentiel et l'adaptation du cadre existant est nécessaire", a expliqué le ministre en rappelant toutefois qu'une série de mesures avaient déjà été prises par les gouvernements précédents afin de faire face aux incertitudes liées aux grands projets éoliens. Compétence du ministre régional de l'Energie mais aussi des ministres de l'Environnement et de l'Aménagement du territoire, le dossier éolien nécessite une solide coordination, a poursuivi le ministre. "Je vais relancer le dialogue avec les autres ministres compétents afin que l'on réfléchisse à une nouvelle 'pax eolienica'. Nous nous baserons évidemment sur les études réalisées, dont celle d'Edora qui est actuellement à l'analyse, et nous intégrerons les acteurs de terrain ainsi que les citoyens dans notre réflexion", a conclu Philippe Henry. Adoptée en mars 2018 par le gouvernement wallon, la première 'pax eolienica' compilait 15 mesures, à traduire en texte, destinées à favoriser le développement de la filière éolienne. (Belga)