L'étude annuelle "Twiplomacy", publiée jeudi, met à l'honneur la communication des Affaires étrangères belges pour la création d'un "centre de crise en ligne" sous la forme du groupe Facebook #BelgesSolidaires #BelgenVoorElkaar #BelgierFürEinander, se réjouit vendredi le ministre Philippe Goffin. La plateforme a été mise en place pour aider les Belges bloqués à l'étranger lors de l'épidémie de coronavirus. "Afin d'aider ses ressortissants bloqués à l'étranger, le ministère belge des Affaires étrangères a décidé d'ouvrir un centre de crise en ligne sur Facebook, réseau social le plus populaire chez les Belges. Il a opté pour un groupe Facebook avec des accès contrôlés et vérifiés par des questions" avant d'approuver toute admission, cite l'étude. En deux jours, le groupe avait atteint 1.744 membres et ce nombre a rapidement grimpé à plus de 7.000 membres dans une cinquantaine de pays. "Un groupe Facebook semble être le meilleur moyen de se connecter aux citoyens, d'écouter leurs demandes et de communiquer avec eux", pointe le document. Il s'agit là "d'une reconnaissance des efforts ininterrompus" de l'administration des Affaires étrangères, tant à Bruxelles que dans les 118 postes diplomatiques et consulaires, indique Philippe Goffin. Le SPF Affaires étrangères a organisé plus de 30 vols spéciaux ces dernières semaines, pour rapatrier plus de 7.000 Belges. Deux mille autres ont pu rentrer au pays via d'autres capitales européennes. (Belga)