L'homme armé qui avait pris en otage six personnes au milieu de l'après-midi de jeudi dans une agence bancaire du centre de la ville du Havre en France s'est rendu dans la soirée, a-t-on appris de source proche de l'enquête."Les otages sont libérés sains et saufs", a salué aussitôt le ministre français de l'Intérieur Gérald Darmanin. Le Raid était arrivé en fin d'après-midi au Havre pour négocier avec l'homme retranché dans l'agence bancaire de la Bred depuis 16h45. Après de patientes négociations avec les hommes du Raid, arrivés sur place peu avant 19H00, l'homme, qui ne retenait plus qu'une seule personne sur les sept initiales, s'est finalement rendu. Tous les otages étaient des employés de la banque, a précisé le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin dans une déclaration video en fin de soirée. Aucun coup de feu n'a été tiré, personne n'a été blessé, avait-on précisé auparavant de source proche de l'enquête. "L'individu est connu des services du ministère de l'Intérieur, de la justice et de la santé pour des faits de délinquance de droit commun que je qualifierais de graves, assortis de différentes condamnations", a développé M. Darmanin. "Il était également connu pour des antécédents psychiatriques et était enfin connu au titre de la radicalisation par la préfecture de Seine Maritime et le renseignement territorial qui le suivaient", a complété le ministre. En 2013, cet homme, porteur d'une arme de poing et d'une grenade lacrymogène, avait pris en otage pendant plus de deux heures quatre personnes dans une agence bancaire CIC de Paris avant de se rendre à la police. Il réclamait alors un logement social pour lui et son fils. (Belga)