La Japon a rendu hommage vendredi aux victimes de l'attaque mortelle au gaz sarin dans le métro de Tokyo, survenue il y a 25 ans. L'assaut avait fait 14 mort et quelque 6.000 blessés. Le 20 mars 1995, plusieurs membres de l'organisation occulte Aum Vérité suprême, créée par Shoko Asahara, répandaient du gaz sarin dans des rames de métro convergeant vers le coeur administratif de la capitale. Ils avaient déposé des sacs en plastique remplis de gaz sarin dans cinq rames du métro de Tokyo. Percés par des pointes de parapluie, les poches ont libéré le poison. Personne ne comprit immédiatement ce qui se passait à cette heure matinale, alors que de nombreux passagers sortaient suffoquant, sans plus rien voir, de diverses bouches de métro des lignes visées. La cérémonie de commémorations était organisée à la station de métro Kasumigaseki, au coeur de la capitale, où des employés du métro ont observé un temps de prière en silence. Le procès lié à la secte Aum, qui a tué au total 29 personnes dans une série de crimes, a pris fin en janvier 2018. L'ex-gourou de la secte Shoko Asahara (de son vrai nom Chizuo Matsumoto) ainsi que 12 autres membres de cette sombre organisation japonaise ont été exécutés en juillet 2018. (Belga)