Le ministre wallon de l'Aménagement du Territoire, Willy Borsus (MR), souhaite analyser en profondeur les tenants et aboutissants du dossier de la Boucle du Hainaut. Selon Le Soir, le délai « indicatif » de 90 jours dans le cadre du dossier de demande de révision du Plan de Secteur par Elia ne sera pas respecté.Le ministre wallon de l'Aménagement du Territoire, Willy Borsus (MR), disposait de 90 jours à dater de la réception du dossier d'Elia, le 6 janvier 2021, pour se prononcer sur le dossier déposé par la société Elia, gestionnaire du réseau de transport d'électricité à haute tension. Ce délai ne sera pas respecté. « Il s'agit d'un délai facultatif, indicatif, rarement tenu pour des dossiers de modification de plan de secteur de cette envergure », a précisé le cabinet de Willy Borsus à Belga. "Au terme de ces 90 jours, si Elia le souhaite, elle peut activer un nouveau délai de 60 jours, mais si le ministre ne répond pas dans les 60 jours, la décision équivaut à un refus. Si Elia n'active pas cette option des 60 jours, le ministre prend sa décision quand il dispose de tous les éléments lui permettant de statuer sur la modification éventuelle du plan de secteur." Le ministre avait, dès réception du dossier, sollicité l'avis de quelque 65 organismes, qui ont 60 jours pour se positionner. "Le ministre attend la réception de ces avis", a indiqué le cabinet de celui-ci. Parallèlement, une nouvelle étude est projetée pour "challenger" les conclusions du bureau français Jing Dai validant les choix d'Elia. Cette étude porte, notamment, sur la pertinence de la nécessité ou non de cette infrastructure, sur les choix technologiques retenus par Elia pour la réalisation du projet et sur une contre-analyse des études réalisées par ELIA. "La désignation d'un second expert fait l'objet d'un marché public diligenté par l'administration, à la demande du ministre. Le travail d'analyse de l'offre reçue est en cours et l'administration vient de solliciter l'inspection des finances sur le dossier comme le veulent les règles wallonnes de contrôle internes budgétaires et comptables de la Région wallonne. L'étape suivante, une fois l'avis de l'inspection des finances reçu, sera d'attribuer le marché et de le notifier au soumissionnaire retenu afin de commencer la mission." (Belga)