Le ministre fédéral de la Mobilité, Georges Gilkinet (Ecolo) est favorable aux stages plutôt qu'aux amendes pour les conducteurs coutumiers de comportement inadaptés sur la route, a-t-il indiqué dimanche sur le plateau de l'émission "C'est pas tous les jours dimanche" (RTL-TVi). Le ministre a également confirmé que le gouvernement entendait augmenter les contrôles sur le réseau routier en raison de la moyenne trop élevée de morts sur les routes chaque année en Belgique: 55 par million d'habitants, pour 51 en Europe. Le ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne (Open Vld) a annoncé mardi dernier à la Chambre que le gouvernement fédéral mettra en place le permis de conduire à points dans le courant de la législature. Ce point figure dans la note d'orientation politique que le ministre a détaillée devant la commission Justice. "Nous veillerons à une application plus stricte des règles, la probabilité de surprendre les contrevenants s'accroîtra et nous mettrons en œuvre des technologies nouvelles", avait assuré le ministre. M. Van Quickenborne avait également précisé que le gouvernement travaillait à "une approche structurelle de la récidive persistante, également pour les infractions qui sont habituellement traitées via la perception immédiate. La loi sur les permis de conduire à points en constitue la base", avait-il annoncé. Le ministre de la Mobilité Georges Gilkinet (Ecolo) doit présenter sa note le 24 novembre prochain. Dimanche, il a abondé dans le sens d'un renforcement des contrôles. Sans remettre en cause l'option du permis à points, M. Gilkinet a dit qu'il croyait davantage "à des stages de conduite plutôt qu'à des amendes" répétées pour "les gens qui ont des comportements inadaptés". Par ailleurs, interrogé sur l'opportunité de l'instauration d'un dispositif de péage routier à Bruxelles, Georges Gilkinet s'est dit favorable à ce que Bruxelles fasse une proposition "qu'il faut prendre le temps d'analyser". "Je demande de voir si c'est possible et équilibré". (Belga)