David Frost, le négociateur britannique en charge des négociations avec l'UE pour les relations entre Londres et Bruxelles après la période de transition, se trouve actuellement en isolement après avoir développé des symptômes qui pourraient être liés au coronavirus. La veille, son homologue européen Michel Barnier avait annoncé être lui-même porteur du virus SARS-CoV-2. L'actuelle pandémie de coronavirus, qui n'épargne pas les institutions européennes, a déjà eu des conséquences pour les négociations qui doivent régler les relations entre l'UE et le Royaume-Uni à l'issue de la période de transition, qui se termine fin de l'année. Il y a une semaine, les négociateurs avaient ainsi annoncé que le deuxième cycle de discussions prévu cette semaine n'aurait pas lieu à Londres, comme programmé normalement, mais si possible via des moyens alternatifs comme les vidéoconférences. Ces perturbations tombent mal dans un programme déjà très serré, Londres refusant catégoriquement depuis le départ d'envisager une prolongation de la période de transition au-delà de décembre 2020. Toutefois, la Commission européenne s'est montrée rassurante mercredi. Le fait que Michel Barnier soit porteur du coronavirus ne change "presque rien" au calendrier des négociations. L'entièreté de son équipe devrait travailler à domicile, les deux camps étant occupés à analyser leurs propositions respectives. Le Royaume-Uni est sorti de l'Union européenne fin janvier. (Belga)