Le nombre de nouveaux cas de coronavirus ainsi que de foyers de contamination dans les maisons de repos et de soins diminue lentement, a indiqué vendredi le porte-parole interfédéral Covid-19, Yves Van Laethem, lors du point presse du Centre de crise et de l'Institut de Santé publique Sciensano sur la situation épidémiologique.Le nombre de nouvelles infections par le coronavirus baisse petit à petit dans les maisons de repos et de soins à Bruxelles, en Flandre et en Wallonie, excepté dans la communauté germanophone, où la courbe de contaminations montre une recrudescence brutale des cas. Dans cette partie du pays, "il y a peu de maisons de repos et donc la moindre modification entraîne une variation importante de la courbe", précise toutefois Yves Van Laethem. Entre le 25 novembre et le 1er décembre, il y avait 17 nouvelles infections pour 1.000 résidents de maisons de repos et de soins (contre 21 lors de la période des sept jours précédents) en Flandre ; 19/1.000 (contre 29) en Wallonie et 17/1.000 (contre 24) à Bruxelles. Le nombre de foyers détectés (10 personnes contaminées ou plus) dans les maisons de repos diminue également lentement. Ainsi, en Flandre, 14% des maisons de repos et de soins (contre 16% la semaine précédente) étaient aux prises avec un foyer de contamination, en Wallonie 15% (contre 19%), et à Bruxelles 8% (contre 12%). "Le déclin est progressif mais lent. Il y a donc encore clairement une vigilance à avoir concernant la protection des plus vulnérables", a conclu M. Van Laethem. (Belga)