L'armée pakistanaise affirme mercredi avoir abattu deux avions des forces armées indiennes dans son espace aérien, quelques heures après que la ministre indienne des Affaires étrangères avait assuré que l'Inde ne souhaitait pas d'escalade avec le Pakistan malgré des frappes indiennes en territoire pakistanais. Selon un tweet d'un porte-parole de l'armée pakistanaise, "l'armée de l'air a abattu deux avions indiens dans l'espace aérien pakistanais", qui avaient franchi la "ligne de contrôle" au Cachemire "en réponse aux raids pakistanais de ce matin". Un des avions est tombé au Cachemire indien et l'autre au Cachemire pakistanais, ajoute le général Asif Ghafoor. "Un pilote indien a été arrêté à terre par les militaires", précise-t-il. Mercredi matin, peu avant que la nouvelle des deux avions abattu ne soit relayée, l'agence de presse indienne PTI avait rapporté que des avions pakistanais avaient fait une brève incursion dans l'espace aérien indien dans la même région du Cachemire. Selon un haut responsable du gouvernement de l'Etat indien du Jammu-et-Cachemire, les chasseurs pakistanais qui ont brièvement franchi la frontière de facto ont alors été repoussés par l'armée de l'air indienne. Selon l'agence indienne Press Trust of India (PTI), cette incursion a eu lieu dans les secteurs de Poonch et Nowshera et les avions auraient largué des bombes sur le chemin retour. L'opération pakistanaise faisait elle-même suite à un raid indien mené la veille, et visant selon l'armée indienne un camp d'entraînement du groupe islamiste Jaish-e-Mohammed. Cette "frappe préventive" de l'Inde au Pakistan a été taxé d'"agression intempestive" par Islamabad qui avait promis d'y répondre. New Delhi avait expliqué son action de mardi par le fait que le groupe - qui avait revendiqué l'attentat suicide dans la partie indienne du Cachemire ayant provoqué la mort d'au moins 40 paramilitaires indiens le 14 février - préparait de nouveaux attentats en Inde. L'Inde et le Pakistan se sont livrés trois guerres dans le passé, dont deux au sujet du Cachemire, une région himalayenne en majorité peuplée de musulmans, divisée entre ces deux pays qui la revendiquent chacun depuis leur indépendance de l'empire colonial britannique en 1947. (Belga)