Les cours du pétrole étaient fermement à la hausse lundi en Asie après l'accord de l'Opep et de ses partenaires sur une baisse historique de la production, en pleine pandémie de coronavirus.En tout début d'échanges asiatiques, le baril américain de West Texas Intermediate (WTI) a bondi de près de 8% et prenait 3,69% à 23,6 dollars vers 06h00 GMT, tandis que le baril de Brent de la mer du Nord gagnait 3,3% à 32,52 dollars . L'Opep et ses partenaires sont convenus dimanche soir lors d'une réunion par vidéoconférence d'une heure de la "plus grande baisse de production de l'histoire", dans l'espoir de faire remonter les prix du pétrole en pleine pandémie de coronavirus et malgré les tensions entre Moscou et Ryad. La réunion "s'est terminée par un consensus des producteurs de l'OPEP+ sur les baisses de production à partir de mai", a tweeté le ministre saoudien de l'Energie Abdul Aziz bin Salman. Certains analystes restaient prudents, estimant que cette réduction de l'extraction ne parviendrait pas à éponger le surplus d'or noir estimé entre 15 et 30 millions de barils par jour alors que la crise du coronavirus déprime la demande. D'autant plus que les réserves stratégiques dans le monde se remplissent rapidement. "Cet accord est un peu inférieur à ce qu'attendait le marché", a indiqué Andy Lipow, le président de Lipow Oil Associates à Houston, cité par Bloomberg News. (Belga)