La deuxième vague de Covid-19 a commencé à refluer au Portugal mais les autorités ont décidé de maintenir les restrictions sanitaires en vigueur, afin de pouvoir les alléger pendant les fêtes de fin d'année, a annoncé samedi le Premier ministre Antonio Costa."Notre stratégie pour le mois qui vient passe par le prolongement des mesures actuellement en vigueur", a déclaré M. Costa en ajoutant ensuite que "pour Noël et Nouvel An nous aurons quelques exceptions". Cet allègement des restrictions, qui concerne surtout les 113 communes (sur un total de 308) où le risque de contamination au nouveau coronavirus reste "extrêmement élevé" ou "très élevé", devra néanmoins être confirmé le 18 décembre, a-t-il précisé en conférence de presse. Depuis fin octobre, le Portugal a imposé un reconfinement partiel qui a été progressivement élargi à la majeure partie du pays. Dans les régions les plus touchées, un couvre-feu nocturne et les week-ends a été instauré, mais les écoles et les commerces n'ont pas fermé comme au printemps. Pour le week-end de Noël, le gouvernement ne prévoit pas d'interdire la circulation entre municipalités, comme il l'a fait ce week-end et le précédent. Pour la Saint-Sylvestre, cette mesure sera de nouveau instaurée pour éviter les déplacements à travers le pays. A Noël comme pour le Nouvel An, les horaires du couvre-feu seront réduits et les restaurants pourront fermer plus tard. L'état d'urgence en vigueur depuis le 9 novembre a été formellement prolongé vendredi jusqu'au 23 décembre, et les dirigeants du pays ont déjà prévenu qu'il sera étendu au moins jusqu'au 7 janvier. Grâce à ces mesures, le Portugal a détecté la semaine écoulée moins de 4.000 nouveaux cas par jour en moyenne, contre près de 6.500 contaminations quotidiennes deux semaines auparavant. En revanche, le nombre des hospitalisations plafonnait toujours à un niveau jugé "extrêmement élevé" par M. Costa, avec environ 3.300 personnes hospitalisées au total, dont plus de 500 dans des services de soins intensifs. Avec sa population de 10 millions d'habitants, le Portugal comptait samedi près de 5.000 morts depuis le début de la pandémie de Covid-19. Selon le plan national de vaccination ébauché cette semaine, le pays compte recevoir 22 millions de doses de vaccins à partir de janvier et commencera par vacciner 950.000 personnes considérées prioritaires. (Belga)