Le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed a limogé le chef de l'armée, le général Adem Mohammed, quatre jours après le lancement d'une offensive militaire contre la région du Tigré, dans le nord du pays, a annoncé son secrétariat. Le chef adjoint de l'armée, le général Berhanu Jula, "a été promu au rang de chef de l'armée", affirme un communiqué du bureau du Premier ministre, sans préciser les raisons du limogeage de son prédécesseur. Ce changement à la tête des forces armées éthiopiennes intervient alors que le gouvernement a lancé mercredi une opération militaire contre la région du Tigré, accusée par Addis Abeba de velléités sécessionnistes. Samedi, le parlement éthiopien avait révoqué le parlement régional et le gouvernement du Tigré, qui avait rétorqué en qualifiant cette mesure de "plaisanterie" et en accusant le Premier ministre de vouloir installer des "marionnettes" dans la région. (Belga)