La Macédoine du Nord pourrait dépénaliser l'usage récréatif du cannabis et en autoriser l'exportation à des fins médicales vers la fin 2021, a déclaré lundi le Premier ministre Zoran Zaev."Ce n'est pas correct que quelqu'un aille en prison pour l'usage personnel d'un demi gramme de cannabis à l'époque où à travers le monde cette herbe devient légale pour l'usage médical et pour des raisons économiques", a déclaré M. Zaev. Le chef social-démocrate du gouvernement macédonien a abordé le sujet en présentant un plan de son gouvernement pour l'année 2021. Selon lui, le débat sur une "légalisation complète" du cannabis devrait commencer à la mi-2021. M. Zaev a dit espérer que le Parlement de ce pays pauvre de deux millions d'habitants allait amender la législation antidrogue vers la fin de l'année, pour à la fois légaliser l'utilisation du cannabis et en autoriser les exportations pour l'industrie pharmaceutique. La production du cannabis pour l'utilisation médicale a été autorisée en 2016 dans ce pays balkanique, mais les compagnies licenciées sont autorisées à en exporter uniquement les teintures et l'huile. L'exportation des fleurs du cannabis est interdite. Rien que cela "devrait (apporter) un revenu annuel de 250 millions d'euros et ouvrir des emplois bien rémunérés", a déclaré le Premier ministre. Bien que le cannabis soit de plus en plus dépénalisé en Europe, sa vente à des fins récréatives reste largement interdite. Avec quelque 25 millions de consommateurs, c'est la drogue la plus consommée en Europe et Europol estime que son commerce a pesé environ 11,6 milliards d'euros en 2019. (Belga)