Le Premier ministre Alexander De Croo plaidera pour une interdiction temporaire et ciblée des voyages non essentiels lors du sommet européen de demain/jeudi. Il l'a confirmé lui-même mercredi soir au cours du journal télévisé de la VRT. "Nous sommes maintenant dans une situation légèrement meilleure, mais la moindre étincelle peut faire remonter les chiffres en flèche. Nous devons éviter cela", a dit M. De Croo.Le ministre-président flamand Jan Jambon (N-VA) a quant à lui indiqué mercredi devant le parlement flamand qu'il était également favorable à une interdiction des voyages non essentiels. La veille, le ministre flamand du Bien-être, Wouter Beke (CD&V) s'était déjà prononcé en faveur de ce point de vue. Selon Jan Jambon, le gouvernement flamand préparera le comité de concertation vendredi matin. "Si le ministre Beke et moi-même partageons cet avis, nous ferons en sorte que le gouvernement adopte cette position", a-t-il dit, en réponse à une question de Hannes Anaf (sp.a). (Belga)