Si l'on s'en tient aux statistiques des demandeurs d'emploi de la capitale, le public fragilisé a disparu des radars lors de la première phase de la pandémie de Covid-19. Ce n'est pas pour autant que son sort s'est amélioré, que du contraire, a affirmé en substance, jeudi, le directeur général d'Actiris, Gregor Chapelle. Auditionné par les membres de la commission spéciale Covid-19 du parlement bruxellois, M. Chapelle a ainsi fait état d'une diminution des inscriptions des usagers les plus fragilisés en avril, mai et durant la seconde quinzaine de juillet. De manière générale, cela tient au fait que, sous l'effet des mesures fédérales destinées à préserver l'emploi (chômage temporaire, droit passerelle, moratoire sur les faillites, ...) -que le CEO d'Actiris n'a nullement critiquées-, on assiste à un gel du marché de l'emploi. Il n'y a quasi plus eu de licenciement. Une des illustrations de ce constat émerge, selon lui, des chiffres du chômage commune par commune datant d'août dernier. On y observe une hausse sensible du nombre de demandeurs d'emplois inscrits à Auderghem (+10,8%) et dans les deux Woluwe (plus de 8%), communes réputées plus aisées, tandis qu'à Evere et à Molenbeek, elle n'atteint pas 1 pc. A Schaerbeek, autre commune du croissant pauvre, on observe même un recul d'1,2% sans que l'on faille y voir "un effet Clerfayt", a-t-il glissé ironiquement au passage. D'après le directeur général d'Actiris, il s'agit notamment de personnes qui ne maitrisent pas le digital. Il y a une corrélation entre ces chiffres et le nombre de personnes qui ne disposent pas d'une adresse email. Il y a aussi un effet de la fermeture de l'accès aux bureaux d'Actiris dotés d'un service d'interprétariat en présentiel en onze langues. M. Chapelle a par ailleurs appuyé sa démonstration à l'aide d'un graphique de l'évolution du nombre d'usagers du CPAS inscrits chez Actiris. Celui-ci a diminué de quelque 25% en mai, juin et juillet. Abondant dans le sens des chiffres évoqués, avant lui par le ministre de l'Emploi, Bernard Clerfayt, le directeur général d'Actiris a enfin évoqué la perspective de quelque 108.000, voire 116.000 demandeurs d'emploi indemnisés à Bruxelles en juin prochain, en fonction des deux scenarii évoqués par l'observatoire bruxellois de l'Emploi. (Belga)