Le Royaume-Uni compte diminuer ses émissions de gaz à effet de serre de deux tiers lors de la prochaine décennie. Il s'agit selon le gouvernement britannique de la diminution la plus rapide envisagée par une grande économie. L'objectif est d'atteindre une réduction de 68% d'ici 2030 par rapport aux niveaux enregistrés en 1990. En 2050, le pays devrait avoir atteint la neutralité carbone."Aujourd'hui, nous prenons la tête du mouvement avec un nouvel objectif ambitieux de réduction de nos gaz à effet de serre, plus rapidement que n'importe quelle autre grande économie", a assuré le Premier ministre britannique Boris Johnson dans une déclaration. "Mais il s'agit d'un effort mondial, et c'est pourquoi le Royaume-Uni enjoint les dirigeants du monde à présenter leurs programmes ambitieux de réduction des émissions de CO2 et de fixer des objectifs de neutralité lors du prochain sommet climatique", organisé avec l'ONU la semaine prochaine outre-Manche, a poursuivi M. Johnson. Il avait déjà dévoilé le mois passé son plan pour "une révolution verte", à même de créer et soutenir 250.000 emplois. Celui-ci contient entre autres la fin de la vente de nouvelles voitures à essence et diesel et l'augmentation de la capacité de production d'énergie éolienne et hydrogène au cours de la prochaine décennie. Le Royaume-Uni accueillera en 2021 à Glasgow la grande conférence de l'ONU sur le climat, la COP26. (Belga)