La vaccination de la population britannique contre le coronavirus sera intensifiée la semaine prochaine. Ensuite, un deuxième vaccin contre le Sars-CoV-2 sera mis en œuvre. Des centaines de nouveaux centres où les gens peuvent être vaccinés ouvriront également leurs portes, rapporte dimanche le service de santé publique NHS. Actuellement, il y a déjà environ sept cents centres de vaccination.L'inoculation du nouveau vaccin de l'université d'Oxford et du groupe AstraZeneca commence lundi à une échelle relativement réduite dans les hôpitaux. Plus tard dans la semaine, le vaccin sera ensuite distribué à grande échelle dans des centaines de centres de vaccination gérés par des médecins généralistes, rapporte le service de santé. Le Royaume-Uni a été le premier pays le mois dernier à vacciner ses citoyens avec le vaccin Pfizer/BioNTech, qui est maintenant également approuvé dans l'Union européenne. Le NHS affirme qu'il s'agit encore d'une première mondiale avec le déploiement de celui d'AstraZeneca. "Le NHS sera le premier service de santé au monde à fournir ce vaccin salvateur". Les hôpitaux réagissent également de manière positive. Dans The Telegraph, un administrateur d'hôpital souligne que le nouveau vaccin est plus facile à utiliser que celui de Pfizer, qui doit être conservé à des températures extrêmement basses. (Belga)