Le secrétaire américain à l'Énergie, Rick Perry, a démenti lundi les informations de médias selon lesquelles il comptait démissionner en novembre."La réponse est non. Je suis ici. Je suis en service", a déclaré M. Perry à la presse à Vilnius, interrogé sur un article de Politico suggérant son départ prochain. "Depuis au moins neuf mois ils écrivent cette histoire selon laquelle je quitte le département de l'Energie. Un jour, ils réussiront probablement. Mais ce n'est pas pour aujourd'hui, ce n'est pas pour demain, ce n'est pas pour le mois prochain", a-t-il insisté. M. Perry a en même temps confirmé qu'il avait encouragé le président Donald Trump à s'entretenir avec le président ukrainien Volodymyr Zelensky à propos de questions énergétiques. "Absolument, j'ai plusieurs fois demandé au président: Monsieur le président, nous pensons que c'est dans le grand intérêt des États-Unis et de l'Ukraine que vous et le président de l'Ukraine teniez des entretiens, que vous discutiez des options existantes", a assuré M. Perry. Un appel téléphonique en juillet entre les présidents Zelensky et Trump a conduit les Démocrates américains à initier une procédure de destitution à l'égard du chef de l'Etat américain. Donald Trump est accusé d'avoir abusé de ses pouvoirs en tentant de retenir l'aide militaire américaine afin de faire pression sur M. Zelensky pour que ce dernier recherche des informations préjudiciables sur son rival politique Joe Biden. M. Perry n'a pas mentionné Joe Biden lors de la conférence de presse lundi. (Belga)