C'est "un véritable coup de massue pour l'économie culturelle belge", fait savoir mardi la Sabam puisque la société des auteurs, compositeurs et éditeurs indique que le secteur culturel enregistre des pertes de 319 millions d'euros en raison des mesures de restrictions liées à la crise sanitaire.Les revenus issus d'événements culturels sont en recul de 87%, selon la Sabam qui précise que les festivals, les soirées et les représentations théâtrales subissent l'impact économique le plus sévère. Les festivals perdent le chiffre astronomique de 99% de leurs recettes de billetterie. Le nombre de festivals a fortement diminué, passant de 743 à 101, précise la Sabam, et les organisateurs de soirées ont quant à eux constaté une baisse de revenus de 83%, suivis par le théâtre professionnel (-81%) et les concerts (-80%). Au cours de 2020, première année placée sous le joug du Covid-19, seuls 21.429 événements culturels ont eu lieu à la suite des mesures strictes instaurées pour lutter contre la propagation du coronavirus, selon la Sabam. En 2019, ce chiffre était encore de 92.972, précise-t-elle encore, soit une baisse de pas moins de 77% en un an. L'impact sur les revenus issus d'événements culturels est encore plus lourd puisqu'en 2020, la vente de tickets représentait 48,4 millions d'euros, soit une baisse de 87% par rapport à 2019. A cela, il faut encore ajouter, souligne la Sabam, la pénurie de recettes issues de la vente de boissons, de nourriture et de merchandising avant, pendant et après l'événement culturel. "Les mesures prises par les pouvoirs publics pour lutter contre la propagation du coronavirus ont entraîné une perte abyssale en droits d'auteur. Les auteurs n'ont reçu aucune compensation des autorités à cet effet. En tant que maillon particulièrement vulnérable de l'écosystème culturel, ils sont ainsi précipités dans une situation très précaire", explique Carine Libert, CEO de la Sabam. Une étude menée à la demande du GESAC (le groupement européen des sociétés d'auteurs) pointe, par ailleurs, l'étendue de la perte de chiffre d'affaires au niveau européen: en un an, le secteur culturel et de la création a enregistré un recul de son chiffre d'affaires de 31% ou 199 milliards d'euros. Il fait ainsi partie, avec le tourisme et le trafic aérien, des secteurs les plus fortement éprouvés par la crise sanitaire, conclut la Sabam. (Belga)